Gel douche classique ou gel douche bio : lequel choisir ?

Sommaire

Les rayons « gels douche » des grandes surfaces proposent une très grande quantité de produits, au point parfois de s’y perdre. Selon des études, les critères de choix des consommateurs sont :

  • l’odeur,
  • la texture,
  • la qualité de la mousse des gels douche.

En revanche, peu d’entre eux se penchent sur les produits utilisés pour les fabriquer, le plus souvent issus de l’industrie pétrochimique, et potentiellement dangereux pour la santé. Tant que ça mousse bien, tout va bien non ?

Si vous êtes préoccupé par la toxicité de ce que vous mettez quotidiennement sur votre peau, notre astuce va vous aider à y voir plus clair.

Gels douche classiques : quelle composition ?

Les produits chimiques sont partie intégrante des gels douche classiques et peuvent, sur le long terme, avoir des effets néfastes pour notre santé. Zoom sur les éléments jugés comme potentiellement dangereux.

Du paraben dans les gels douche classiques

Ces conservateurs anti-microbiens sont très fréquemment utilisés dans la production cosmétique. Ils sont considérés comme :

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), « les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonc­tionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets néfastes sur cet organisme ou sur ses descen­dants »

Source : OMS. State of the Science of Endocrine disrupting chemicals. 2012.

En cela, ils pourraient agir de manière néfaste sur les glandes et hormones impliquées dans :

  • le développement,
  • la croissance,
  • la reproduction,
  • le comportement.

À noter : ils pourraient également favoriser l’apparition de tumeurs du sein et de lymphomes non hodgkiniens.

Sur les étiquettes on peut les trouver sous différentes appellations :

  • butylparaben,
  • isobutylparaben,
  • méthylparaben,
  • éthylparaben.

Ou encore sous le couvert de leurs noms scientifiques :

  • paroxybenzoate de butyle,
  • paroxybenzoate d’isobutyle,
  • paroxybenzoate de méthyle,
  • paroxybenzoate de propyle,
  • paroxybenzoate d’éthyle,
  • paroxybenzoate d’isopropyle.

Bon à savoir : bien que cette dernière liste ne mentionne pas le mot « paraben » en lui-même, elle appartient à la même catégorie de produits. Cependant, à compter de janvier 2022, les industriels seront contraints de rendre disponibles les informations permettant d'identifier les perturbateurs endocriniens dans un produit mis sur le marché et les bisphénols, les phtalates et les parabènes, entre autres, sont concernés.

Du Phénoxyéthanol

Appartenant à la famille des éthers de glycol, il est utilisé en tant que :

  • conservateur,
  • solvant pour les parabens.

On en retrouve aussi dans certains cosmétiques, médicaments et dans les lingettes de toilette jetables.

En cela, il peut avoir une incidence néfaste sur la fertilité.

À noter : depuis le 20 décembre 2019, l'étiquetage des lingettes contenant du phénoxyéthanol doit préciser qu'elles ne doivent pas être utilisées sur les fesses des enfants de 3 ans ou moins. En revanche, les déodorants et les cosmétiques qui contiennent ce conservateur ne sont pas concernés par cet étiquetage obligatoire.

Des phtalates

Ils sont employés pour :

  • favoriser la pénétration d’un produit dans la peau .
  • fixer un parfum dans un produit.

Ils sont cependant soupçonnés de causer :

  • des anomalies du foie,
  • des tumeurs,
  • des cancers du testicule ;
  • une modification de la quantité et de la qualité des spermatozoïdes chez l’homme.

Le Sodium Lauryl Sulfate ou SLS

Il s’agit d’un tensioactif, responsable de la mousse dans les gels douche. Il est néanmoins connu pour être irritant et très allergisant pour :

  • la peau,
  • les muqueuses,
  • les yeux.

Gels douches bio : pourquoi les choisir ?

Qualités des gels douches bio

Opter pour un gel douche bio certifié, c’est s’assurer de :

  • l'absence des principaux agents toxiques utilisés dans les gels douche classiques ;
  • la présence d’un label garant de cette composition ;
  • la même efficacité qu’un gel douche classique, même si on peut reprocher aux gels douche bio de moins mousser ;
  • la présence d’une odeur discrète et naturelle, beaucoup moins chimique que les gels douche classiques, car issue d’huiles essentielles et non de parfums de synthèse.

Ingrédients de synthèse présents dans les gels douche bio

Il a été reproché aux gels douche bio d’utiliser des produits de synthèse qui ne sont pas totalement respectueux de l’environnement, car non totalement biodégradables.

En effet, ces éléments sont utilisés car :

  • leur équivalent biodégradable n’a pas encore été mis au point d’une manière efficace ;
  • ils ne représentent que 5 % de la composition totale du produit chez les éco-labels.

Comment reconnaître un gel douche bio certifié ?

Il existe différents labels mondiaux certifiant un produit comme bio :

  • le label Cosmébio et Eco,
  • le label Ecocert,
  • le label belge Ecogarantie,
  • les labels italiens AIAB et ICEA,
  • le label européen Cosmos,
  • le label BDIH attribuant la mention « Cosmétique Naturel Contrôle ».

Bon à savoir : la plupart de ces labels garantissent que les produits utilisent au moins 95 % d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle et 5 % d’ingrédients de synthèse.

Enfin, en se tournant vers les gels douche bio, il est recommandé de se les procurer en grands formats afin :

  • de limiter les déchets d’emballage ;
  • de pouvoir les recharger en choisissant une marque adepte de ce fonctionnement.

Bon à savoir : grâce à Internet, il est aujourd’hui très aisé de trouver des recettes afin de fabriquer soi-même son gel douche biologique.

Plus de conseils pour des cosmétiques bio :

Ces pros peuvent vous aider