Piercing oreille

Sommaire

Le piercing à l'oreille est très répandu dans le monde entier. C’est une technique qui consiste à porter un anneau au niveau du lobe pour des raisons esthétiques ou naturelles. Mais, pour avoir un bon résultat, il est nécessaire d’avoir une hygiène de l'oreille scrupuleuse et régulière. Méthode, prix, matériaux,… PagesConseils vous dit tout sur le piercing à l’oreille !

Différents types de piercing à l'oreille

Le piercing de l'oreille est une pratique très répandue. Si l'on perce traditionnellement le lobe de l'oreille, de nombreuses variantes dans le cartilage se sont développées ces dernières années.

Le piercing du lobe de l'oreille

Le piercing du lobe de l'oreille est le plus largement répandu à travers le monde et certainement le plus ancien. La plupart des femmes arborent un anneau à chaque oreille, et de nombreux hommes en portent au moins un. Le piercing du lobe de l'oreille peut être élargi (ou stretché) pour y placer un plug.

Le piercing du cartilage de l'oreille

Ces dernières années, les piercings du cartilage de l'oreille se sont énormément développés et diversifiés, devenant presque un art. On dénombre ainsi une dizaine de piercings différents :

  • piercing hélix : situé sur la bordure de l'oreille, dans la zone qui se replie légèrement sur elle-même, sur la partie externe de l'oreille ;
  • piercing tragus : situé dans la petite excroissance de cartilage qui couvre l'entrée du conduit auditif externe ;
  • piercing anti-tragus : situé à l'opposé du tragus, dans la petite pointe de cartilage juste au-dessus du lobe ;
  • piercing conch : situé dans la partie creuse de l'oreille, au-dessus de l'anti-tragus, à peu près au milieu de l'oreille ;
  • c : situé sur la partie repliée interne de l'oreille, juste au-dessus du tragus. Le cartilage y est particulièrement épais ;
  • piercing snug : situé sur le même pli interne de l'oreille que le rook, mais un peu plus bas, vers l'extérieur ;
  • piercing daith : situé à l'extrémité de l'hélix, dans la partie repliée du bord de l'oreille, juste au-dessus du tragus.

Se faire un piercing à l'oreille

Aussi banale et répandue que soit cette pratique, se faire percer les oreilles n'est pas anodin. Il convient de respecter quelques règles d'hygiène et de sécurité.

Piercing de l'oreille au pistolet

Pour se faire percer les oreilles dans une bijouterie, il n'y a généralement pas d'autre option que le piercing au pistolet. Pourtant, cette méthode a ses limites en matière d'hygiène et de sécurité.

En matière d'hygiène, il est constaté généralement :

  • une désinfection très limitée de la zone à percer ;
  • pas de port de gants par la personne qui effectue le piercing, et pas systématiquement de lavage des mains avant ;
  • pas de local dédié à la pratique du piercing.

L'utilisation du pistolet présente 2 inconvénients majeurs :

  • le pistolet n'est généralement pas stérile, augmentant le risque d'infection ;
  • le choc produit par la perforation déchire la peau ; il est donc totalement exclu d'utiliser cette technique sur le cartilage sous peine qu'il éclate sous la pression.

La technique au pistolet offre un avantage : le prix peu élevé, en moyenne 15 € pour les deux oreilles.

Piercing de l'oreille à l'aiguille

Le piercing à l'aiguille s'effectue chez un perceur professionnel. En matière d'hygiène, c'est la meilleure option :

  • utilisation systématique de pinces stériles, aiguille stérile à usage unique ainsi que bijou stérile ;
  • le perceur porte des gants stériles, limitant les risques de transmission de virus et de bactéries ;
  • le piercing se fait dans un local dédié à cette pratique, avec un matériel adapté.

Outre une hygiène rigoureuse, le piercing à l'aiguille offre l'avantage de ne pas déchirer la peau grâce au passage net et progressif de l'aiguille. On peut donc percer le cartilage sans risque qu'il éclate.

Le piercing à l'aiguille présente l'inconvénient d'un prix élevé : en moyenne 50 € pour les deux lobes d'oreilles, 40 € pour un piercing au cartilage.

Piercing aux oreilles : à partir de quel âge ?

Il est déconseillé de faire percer les oreilles d'un enfant en bas âge en raison des risques d'infection. L'enfant aura tendance à porter ses mains aux oreilles plusieurs fois dans la journée, déposant ainsi des germes au niveau du piercing.

Quel bijou pour les piercings d’oreilles ?

Avant de sauter le pas et de percer vos lobes, vous devez d’abord choisir les bijoux qui habilleront vos piercings. Le type de parures que vous porterez dépendra de l’endroit percé. Juste après l’intervention du perceur professionnel, vous devrez porter des accessoires provisoires jusqu’à la cicatrisation complète de la blessure.

Ces accessoires sont généralement en titane, en acier chirurgical et en or de 14 carats au moins. Pour les bijoux en or, retenez que leurs prix augmentent en fonction du nombre de carats. Par ailleurs, juste après le piercing, les accessoires restent simples. Il s’agit généralement de petites créoles, d’anneaux ou de petits pendants.

Les matériaux

Le titane est matériau de qualité supérieure adaptée pour les boucles d’oreilles même si elles sont très sensibles. Il ne provoque pas de réactions allergiques et est parfaitement résistant à la corrosion. Léger et durable, c’est un matériau très utilisé dans le domaine chirurgical. De fait, il est parfait pour les piercings.

Hormis le titane, l’acier chirurgical est l’un des matériaux les plus utilisés pour se faire percer. Vous pouvez donc le porter au niveau des lobes, de l’hélix, du tragus, etc. Hypoallergénique, il résiste bien à la corrosion et est toléré par tous, même ceux qui ont la peau très sensible.

Enfin, vous pouvez choisir des bijoux en or 14 carats ou plus. Ce métal contient moins de particules allergènes et est moins susceptible de provoquer des allergies.

Vous êtes allergique au métal, quelle que soit sa qualité ? Optez donc pour le plastique médical. Ce matériau est aussi hypoallergénique, facile et confortable à porter. C’est également une excellente alternative si vous ne pouvez pas payer le prix des parures en métaux présentés ci-dessus.

Le diamètre

Le diamètre des boucles est également un critère à prendre en compte. Après la cicatrisation des piercings, vous pouvez choisir librement ces accessoires, en fonction de vos préférences. En général, le diamètre des boucles portées au niveau des lobes peut aller jusqu’à 1,6 mm.

Les bijoux portés à l’hélix ou au tragus sont souvent de petite taille, pour rester discrets. Par conséquent, tenez compte de ces détails lorsque vous devrez choisir ces parures.

Le design

Selon vos préférences, vous pouvez choisir un modèle serti de pierres ou non. Tout dépend de votre style et du budget dont vous disposez. Si vous êtes de nature discrète, mais que vous souhaitez quand même que vos parures se fassent remarquer, optez pour des bijoux en titane ou acier argentés.

Si vous êtes plus extravagant, des parures serties de pierres ou recouvertes de strass sont plus adaptées.

La marque

La qualité des parures que vous porterez au niveau de vos piercings dépend également de la rigueur et du professionnalisme du fabricant. Renseignez-vous donc sur l’expérience du vendeur et consultez les avis clients.

Les reviews et avis peuvent être d’une grande aide si vous n’arrivez pas à faire un choix parmi plusieurs marques. Ces avis vous permettront par exemple de savoir si le fabricant fait attention aux détails esthétiques des boucles.

Entretenir son piercing à l'oreille

Tout piercing nécessite une hygiène corporelle, particulièrement une hygiène des mains, irréprochable, au risque de développer une infection. Bien entretenir son piercing à l'oreille permet de limiter les risques d'infection et de favoriser la cicatrisation.

  • se laver les mains avant de manipuler le bijou ;
  • passer une lotion antiseptique devant et derrière le bijou avec une compresse deux fois par jour pendant quinze jours, puis une fois par jour pendant un mois ;
  • ne pas mettre d'alcool sur le piercing pour ne pas retarder la cicatrisation ;
  • ne pas retirer le bijou pendant la période de cicatrisation : 6 semaines pour le lobe, 12 semaines en moyenne pour le cartilage ;
  • bien rincer à l'eau claire après un shampoing ;
  • si une douleur ou une boursouflure apparaît et perdure plus de 72 heures, consulter un médecin.

Risques de complication d'un piercing à l'oreille

Les complications les plus courantes après un piercing à l'oreille sont :

  • l'infection locale, douloureuse avec présence de pus (à ne pas confondre avec l'écoulement de lymphe) fréquente en cas de piercing au pistolet du lobe de l'oreille ;
  • l'eczéma de contact, dû à une allergie à certaines matières comme le nickel ;
  • la chéloïde, c'est-à-dire la formation d'une excroissance de chair autour du trou du piercing, généralement au niveau du cartilage.

À noter : en cas de doute ou de présence d'une de ces complications, consultez votre médecin.

Ces pros peuvent vous aider